Vigilance contre les risques de leptospirose


La Fédération départementale de groupements de défense contre les organismes nuisibles (FDGDON) veut mettre en garde le grand public, et lance un appel à la vigilance. « Ne touchez pas aux cages de piégeage de ragondins et rats musqués, ne vous lavez pas les mains dans l’eau stagnante ou en bord de rivière. »

La maladie est grave et se transmet aux humains comme aux animaux.

Ce sont deux conseils parmi beaucoup d’autres que les représentants de la FDGDON et les bénévoles piégeurs officiels de nuisibles n’ont de cesse de répéter. « Les risques de leptospirose sont réels et en forte croissance, la maladie est grave et se transmet aux humains comme aux animaux via une bactérie qui se trouve dans l’urine des rongeurs sauvages », a expliqué, vendredi, Patrice Emeraud, responsable technique de la FDGDON. Il livrait aux bénévoles locaux 35 cages de piégeage des nuisibles, qui seront, comme chaque année, disséminés dans les endroits clés de la commune.


L’an dernier, plus de 200 ragondins, espèce exotique invasive, avaient été capturés à Ambon.

« Promeneurs, kayakistes, randonneurs, baigneurs, chasseurs, pêcheurs, agriculteurs, mais aussi jardiniers vivant près des rivières et marais sont concernés », ajoute Christophe Chevereau, élu chargé de l’environnement.


Source : Ouest-France du 23/03/21